Archive pour le mot-clef ‘vitraux’

Une bonne tambouille…

jeudi 31 octobre 2013

… de citrouilles!

Une collection de cucurbitacées...

Une collection de cucurbitacées…

Pendant les vacances de la Toussaint, quelques petits cuisiniers-artistes se sont donnés rendez-vous à la villa Majorelle,  pour un atelier de dégustation artistique sur le thème des cucurbitacées.

Détail des vitraux de la salle à manger à décor de coloquintes, conçus par Jacques Gruber.

Détail des vitraux de la salle à manger à décor de coloquintes, conçus par Jacques Gruber.

Certes, le thème est de saison, mais surtout, ces amateurs de végétaux pouvaient disposer sous leurs yeux d’un exemple d’adaptation d’un motif naturel au décor intérieur, celui de Jacques Gruber, qui choisit les coloquintes pour thème des vitraux de la salle à manger de Louis Majorelle. Les enfants ont découvert la grande variété des espèces de la  famille des courges, dont des exemples aux formes les plus sophistiquées les unes que les autres, étaient rassemblés.

Citrouilles, calebasses, courges, pâtissons...

Citrouilles, calebasses, courges, pâtissons…

Ici, la cuisine ne consistait pas à accommoder les légumes pour la soupe, mais bien à en extraire des motifs pour une production purement décorative… 

Quelques directives avant de se lancer...

Quelques directives avant de se lancer…

Pour les grands qui seraient un peu jaloux des petits, une animation botanique, « Coloquintes and Co »  est proposée le jeudi 21 novembre à 15h, au musée de l’Ecole de Nancy. (Sur réservation:  servicedespublics-musees@mairie-nancy.fr – 03.83.17.86.77)

Et c'est parti!

Et c’est parti!

Dessin, découpage, collage…

et beaucoup d'application!

et beaucoup d’application!

 

La Colombe embellie

vendredi 25 mars 2011

En vue de l’exposition consacrée au maître-verrier Jacques Gruber qui sera présentée à partir de septembre 2011 aux Galeries Poirel, le Musée de l’Ecole de Nancy a lancé une campagne de restauration des vitraux qui seront exposés et qui sont pour la plupart inédits. L’intervention a été réalisée par trois restaurateurs de l’Atelier Pinto (Poitou-Charentes), diplômés d’état en conservation-restauration de biens culturels et spécialisés en vitrail. Durant trois jours de travail, huit vitraux ont pu être restaurés sur place, et deux ont été emportés pour être traités en atelier.

Vitrail La Colombe

L’essentiel de ce travail a consisté en un nettoyage en profondeur des vitraux, à l’aide d’une brosse plongée dans un mélange d’eau et d’acétone. D’autres travaux ont été réalisés, comme le remplacement de fixations et de verres manquants sur certaines œuvres, ou encore le redressage des vitraux qui étaient fortement affaissés dans leur encadrement.

Vitrail La Colombe

Toutes les mesures prises ont été faites dans le respect de la déontologie des restaurateurs-conservateurs, qui impose notamment de pratiquer une restauration qui soit visible et réversible.

Vitrail La Colombe - Avant/après le premier nettoyage

Rendez-vous à partir du 16 septembre 2011 à Poirel pour admirer ce vitrail et beaucoup d’autres oeuvres de Jacques Gruber.