Archive pour le mot-clef ‘Première Guerre Mondiale’

Derniers jours…

mardi 24 juin 2014

Que la fête du 26 juin n’éclipse pas l’actualité des expositions au musée de  l’École de Nancy…

Ce sont en effet les derniers jours d’ouverture de l’exposition proposée dans le cadre du centenaire de la Première Guerre Mondiale:

Les artistes de l’École de Nancy et la première guerre mondiale

Louis Hestaux, village en ruines, 1914. MEN, cliché D. Boyer

Louis Hestaux, village en ruines, 1914. MEN, cliché D. Boyer

L’année 1914 voit la fin de l’École de Nancy en tant qu’association. Elle est dissoute en août, quelques jours après la déclaration de guerre. Les artistes et les manufactures issus de l’École de Nancy ne cesseront pourtant pas leurs activités. Victor Prouvé, Louis Hestaux, Louis Majorelle et les Établissements Gallé participeront, au travers de leur production à l’effort de guerre.

L’exposition évoque tour à tour les crimes de la guerre, qui touchent très tôt la région de Nancy, comme l’incendie de Gerbéviller, l’effort de guerre par l’image (diplômes, bons points, affiches, etc…), la célébration de la paix retrouvée et la commémoration de la victoire qui voit certains artistes impliqués dans la création des monuments. Enfin la dernière partie évoque tout particulièrement la production industrielle des Établissements Gallé pendant (et après?) le conflit, domaine jusqu’ici rarement évoqué.

Cette exposition rassemble presque exclusivement des œuvres conservées dans les collections du musée, en particulier des gravures, dessins et imprimés, à l’exception des vases et plateaux des Établissements Gallé, que notre appel à contribution lancé l’an passé avait permis de découvrir.

Etablissements Gallé, vase Cathédrale de Reims, coll. part. Cliché D. Boyer

Établissements Gallé, vase Cathédrale de Reims, coll. part. Cliché D. Boyer

Vite! Il ne vous reste que quelques jours pour la découvrir…

Rendez-vous jusqu’à dimanche 29 juin
De 10.00 à 18.00
et exceptionnellement jusqu’à 20.00 le 26 juin (avec entrée gratuite!)!

Pour en savoir plus… téléchargez le pdf du petit Journal d’exposition
ou télécharger le petit journal enfant (1 ère partie - 2ème partie)

 

Les artistes de l’Ecole de Nancy et la Première Guerre Mondiale

lundi 17 mars 2014

A l’occasion des célébrations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, le musée de l’École de Nancy a sorti de ses réserves un ensemble captivant d’œuvres réalisées pendant et après la guerre par les artistes qui firent les beaux jours de l’association.

Affiche bd

L’association est dissoute alors que les premiers soldats sont mobilisés. Si la plupart des membres de l’École de Nancy sont trop âgés pour partir combattre, ce n’est pas le cas de leur main d’œuvre, immédiatement et massivement enrôlée. Les premières batailles se déroulent aux portes de Nancy… La guerre bouleverse toute la production artistique locale, nécessitant fermeture ou délocalisation des ateliers.

Pourtant, il faut survivre et même participer à l’effort de guerre. Les premiers croquis de  Louis Hestaux ou de Victor Prouvé témoignent avec consternation des destructions qui frappent les villages proches de Nancy. On croyait alors à un conflit express…

Louis Hestaux, village en ruines. MEN, cliché D. Boyer

Louis Hestaux, village en ruines. MEN, cliché D. Boyer

Prouvé met ensuite son art au service de l’éducation des populations civiles par le biais d’affiches, de diplômes, et même de bons points. Les établissements Gallé retrouvent l’élan de Gallé, disparu 10 ans plus tôt, en produisant des séries de verreries, pour certaines « parlantes », évoquant les destructions ou la ligne bleue des Vosges, symbole des combats pour les territoires perdus.

Ets Gallé, vase Cathédrale de Reims. MEN. Cliché D. Boyer

Ets Gallé, vase Cathédrale de Reims. Collection particulière. Cliché D. Boyer

Enfin, à la fin de la guerre, la commémoration des sacrifices et l’éloge rendu aux héros des tranchées nécessitent la production de médailles et autres monuments symboliques. La reprise lente de l’activité des ateliers d’art nancéiens est, comme pour l’ensemble du pays, un passage forcé vers une autre époque, l’entrée réelle dans le 20ème siècle. Et la fin définitive d’un rêve d’union.

V. Prouvé, affiche Noël pour la Grande Paix qui vient. MEN. Cliché D. Boyer

V. Prouvé, affiche Noël pour la Grande Paix qui vient. MEN. Cliché D. Boyer

 

Exposition proposée dans la petite galerie du verre et au premier étage.
Du 19 mars au 29 juin
Œuvres de Victor Prouvé, Louis Hestaux, Louis Majorelle et des Etablissements Gallé., issues des collections du musée de l’Ecole de Nancy et de collections privées.

Petit journal d’exposition adulte et enfant, en français. Gratuit
Visites guidées de l’exposition les 27 mars, 25 avril et 24 mai à 16.30Tarif: 1,60 € + billet, sans réservation