Le nouveau musée Fin de siècle à Bruxelles

Le 6 décembre prochain ouvre à Bruxelles un nouveau musée, consacré à notre période préférée… Le musée Fin de Siècle évoquera toutes les disciplines artistiques entre 1865 – date de la fondation de la Société Libre des Beaux Arts- et 1914.

Des peintres et des sculpteurs aussi renommés que Constantin Meunier, James Ensor, Henri Evenepoel, Fernand Khnopff, Léon Spilliaert ou encore Georges Minne témoignent de l’effervescence de cette période, qui s’est aussi manifestée dans tous les autres domaines de la création : littérature, opéra, musique, architecture, photographie ou poésie (Maurice Maeterlinck, Emile Verhaeren, Octave Maus, Victor Horta, Henri Van de Velde, Maurice Kufferath, Guillaume Lekeu, …). L’architecture Art Nouveau sera également évoquée, grâce à un outil de projection en 3D.

Situé en plein cœur de Bruxelles, là où entre 1884 et 1914 les expositions des cercles Les XX et La Libre Esthétique ont fait de la ville l’une des capitales artistiques de la fin du XIXe siècle, ce musée se distinguera par son caractère pluridisciplinaire, grâce à un partenariat avec la Bibliothèque royale, le Théâtre royal de la Monnaie, les Musées royaux d’Art et d’Histoire, la Cinematek, la Bibliotheca Wittockiana et la Fondation Roi Baudouin, ainsi que la Région Bruxelles-Capitale dont le dépôt de la collection Gillion Crowet constituera l’un des points forts du parcours.

Alphonse Mucha : « La Nature », 1899-1900. Dation Gillion Crowet à la Région Bruxelles-Capitale, 2006. Collection mise en dépôt aux MRBAB — Photo : Bruno Piazza (Gillion Crowet)

Alphonse Mucha : « La Nature », 1899-1900. Dation Gillion Crowet à la Région Bruxelles-Capitale, 2006. Collection mise en dépôt aux MRBAB — Photo : Bruno Piazza (Gillion Crowet)

Une bonne raison d’aller à Bruxelles…

Musée Fin de Siècle Museum
rue de la Régence, 3
1000 Bruxelles
info@fine-arts-museum.be

3 commentaires sur “Le nouveau musée Fin de siècle à Bruxelles”

  1. Blan dit :

    Cela donne une raison de plus d’aller à Bruxelles en effet. Surtout avec l’expo Van de Velde au Cinquantenaire jusqu’au 12 janvier 2014 !!