Le retour des Gueux…

Non il ne s’agit pas d’un film historique ou d’un effet secondaire de la crise financière, mais de la vie des collections…

Dans un mois, le musée de l’Ecole de Nancy accompagnera à sa façon le grand évènement Renaissance Nancy 2013 en présentant une exposition-dossier sur l’influence de l’art de la Renaissance dans l’Ecole de Nancy. A cette occasion, le buffet « Les Gueux » d’Emile Gallé a été sorti des réserves pour être présenté dans les salles d’exposition. Ce matin, c’était montage au musée, en présence de Michel Donnot, ébéniste et fidèle assistant du musée quand il s’agit de manipuler ce genre de pièce…

« Pas de difficultés particulières pour ce buffet, en deux parties. Rien à voir par exemple avec le buffet « De chêne Lorrain », beaucoup plus compliqué. Un vrai travail d’ébénisterie, avec plusieurs parties assemblées, des chevilles,etc… Ici on a quelque chose de plus simple, qui tient plutôt de la menuiserie. »  Cela n’empêche pas notre spécialiste du bois d’admirer le fin travail de marqueterie et de pyrogravure.

La partie basse du buffet

Etape n°1: stabiliser la partie basse du buffet

Etape n°2

Etape n°2 : la deuxième partie du buffet est posée.

Sur le fronton qui couronne le buffet, un gobbi, inspiré par Callot.

Sur le fronton qui couronne le buffet, un gobbi, inspiré par Callot.

Et parmi les décors les initiales G R, souvenir du mariage d'Henriette Reinemer et Emile Gallé en 1875

Et parmi les décors les initiales G R, souvenir des familles Reinemer Gallé ?

Les doubles portes hautes à fiches

Les doubles portes hautes à fiches

et la très belle serrure ancienne (17ème siècle) des portes de la partie basse...

et la très belle serrure ancienn (17ème siècle) des portes de la partie basse…

La boîte à malice de l'ébéniste...

La boîte à malice de l’ébéniste…

Un dernier petit époussetage avant l'ouverture... et voilà!

Un dernier petit époussetage avant l’ouverture… et voilà!

La forme du buffet à deux corps, typique de la région Lorraine, montre ici d’évidentes références au style Renaissance, comme plusieurs des premières créations de mobilier d’Emile Gallé.  Le style « Henri II » est alors communément repris, en particulier, pour le mobilier des salles à manger… Les Gobbis et Gueux qui ornent le buffet sont un hommage évident de Gallé à Callot, maître de la gravure Lorraine. Si la date de 1875 rapelle sans doute  l’année du mariage d’Emile Gallé avec Henriette Grimm,  l’ inscription « 4 mai 1675″ reste une référence non élucidée. De même, les intiales GR correspondraient plutôt à la famille Gallé Reinemer (nom de jeune fille de la mère de Gallé) plutôt qu’ à celle de son épouse. Ce buffet, resté dans la famille Gallé jusqu’en 1977, était installé dans la propriété de l’avenue de la Garenne, donc destiné à un usage familial. Il est donc probable que les décors aient fait  référence à des évènements importants et familiaux…

Michel Donnot, qui aime transmettre son admiration pour le travail du bois proposera d’ailleurs aux enfants entre 7 et 12 ans un atelier de marqueterie sur 3 journées les 28,29 et 30 août… un atelier que les adultes vont leur envier!

Rendez-vous cet été, et dès le 3 mai pour « La renaissance, un modèle pour l’école de Nancy? »…

Mots-clefs : , , , , ,

2 commentaires sur “Le retour des Gueux…”

  1. Sylvie dit :

    Bonjour,

    Et d’abord merci pour votre blog, très intéressant et que je lis régulièrement !
    Cependant… n’auriez-vous pas fait un petit lapsus dans la légende de la photo représentant les initiales G et R ?? Vous dites qu’elles rappellent « le mariage d’Henriette Reinemer et d’Emile Gallé en avril 1875″… avant d’écrire tout à fait autre chose dans le texte plus bas !! Il y a là quelque chose « qui cloche », si vous me passez l’expression…
    Cordialement,
    Sylvie

    • v.baudouin dit :

      Oups, oui! Vous avez raison. Emile Gallé se marie en 1875 avec Henriette Grimm, et non Reinemer… L’erreur est corrigée! Merci de votre vigilance. Reste toujours l’interrogation du choix des dates et des initiales sur ce buffet… les suggestions sont les bienvenues!