Carnet de voyage n°3 …. Alesund

15 avril 2014

Alesund (prononcer Olessound), située en Norvège, au nord de Bergen, est une  ville portuaire qui doit sa renommée à l’incendie dramatique du 23 janvier 1904, qui la détruisit complètement. En trois ans, la ville fut entièrement reconstruite dans un style combinant Art nouveau et Romantisme National, où dominent les tourelles, gables, et autres pics et décors fantastiques. Cette homogénéité exceptionnelle vient s’inscrire dans un paysage à couper le souffle, entre mer et montagne. La ville d’Alesund a même été désignée comme la “plus belle ville de Norvège”!

Vue panoramique sur l'archipel d'Alesund depuis Aksla

Vue panoramique sur l’archipel d’Alesund depuis Aksla

Notre voyage à travers l’Europe en compagnie de l’exposition Natures de l’Art nouveau se poursuit donc ici, grâce aux bons conseils  d’Ingvil:

Off: Ingvil, vous travaillez à Alesund depuis 10 ans. Pour les touristes que nous sommes, par quoi faut-il commencer la visite d’Alesund?

Ingvil: Je pense que le bâtiment dans lequel je travaille, le Jungendstilenteret, est l’un des plus intéressants. C’était une ancienne pharmacie. Les anciennes usines de poissons, sur les quais sont également des endroits que j’aime, car elles présentent de magnifiques détails art nouveau.

Façade de l'ancienne pharmacie du cygne, aujourd'hui Jugendstilsenteret, un lieu de recherche et d'exposition sur l'Art nouveau

Façade de l’ancienne pharmacie du cygne, aujourd’hui Jugendstilsenteret, un lieu de recherche et d’exposition sur l’Art nouveau

Détail architectural sur un bâtiment d'Alesund

Détail architectural sur un bâtiment d’Alesund

Off: Quels autres lieux valent le détour?
Ingvil: Le phare d’ Alnes offre une vue impressionnante sur la mer. Chaque fois que je me promène dans les montagnes d’Aksla et que je découvre la vue sur la ville avec la mer à perte de vue, je me sens vraiment heureuse!

Le phare d'Alnes, qui permet d'avoir une vue sur tout l'archipel d'Alesund

Le phare d’Alnes, qui permet d’avoir une vue sur tout l’archipel d’Alesund

Off: Comment définissez-vous l’ambiance d’Alesund?
Ingvil: C’est une ville toute petite et très intime, et je dirais aussi plutôt surprenante. L’air est pur et la mer et les montagnes sont présentes partout où vous allez!

Off: Où faut-il s’instaler alors pour profiter d’Alesund?
Ingvil: Le meilleur hôtel est le Brosundet Hotell, une ancienne usine de poisson reconvertie. J’aime prendre un café au Jacu et manger du poisson au XL.

L'hôtel Brosundet sur les quais d'Alesund

L’hôtel Brosundet sur les quais d’Alesund

Off: Quels souvenirs peut-on rapporter d’Alesund?
Ingvil: Une photo de vous à Aksla, et une autre  sur le pont Hellebroa, avec en arrière plan les quais et tous les immeubles Art nouveau de Brosundet!

Les quais de Brosundet au soleil couchant

Les quais de Brosundet au soleil couchant

 

Une rue d'Alesund

Une rue d’Alesund

Le Jugendstillsenteret présente l’exposition Natures de l’Art nouveau jusqu’au 11 mai prochain… Si les Fjords vous glacent, rendez-vous pour la prochaine étape de l’exposition sous le soleil de Terrassa, en Catalogne, pour un prochain carnet de voyage!

Students Night

12 avril 2014

Le 16 avril, les musées de Nancy vont vivre à l’heure étudiante!

La nouvelle édition de la Nocturne Étudiante promet d’être mouvementée et bruyante!

De 20 heures à minuit, les 6 musées de l’agglomération ouvrent leurs portes gratuitement aux étudiants de 20.00 à minuit… Pas de question de se contenter du centre ville, grâce aux navettes mises à disposition des plus paresseux… Les autres pourront aussi rejoindre la Fanfare à vélo pour une tournée générale!

Quand à ceux qui viendront découvrir le musée de l’École de Nancy pour la première fois, il leur faudra un peu de perspicacité pour découvrir au fil des salles les intrus Vintage venus narguer leurs illustres ancêtres Art nouveau!

1 Nuit 6 Musées
Mercredi 16 avril 2014
20.00 – Minuit

1 Nuit 6 Musées

1 Nuit 6 Musées

 

A la lettre…

11 avril 2014

L’atelier de calligraphie proposé par le Scriptôgramme le week end dernier, à l’occasion des Journées Européennes des Métiers d’Art, nous donne l’occasion de nous pencher un peu sur cet art précis et délicat, qui connut un développement sans précédent à la Belle Époque, avec l’essor de l’affiche et de la publicité.

Célèbre citation d'Emile Gallé, traitée dans une calligraphie Art nouveau par le Scriptôgramme lors des JEMA 2014

Célèbre citation d’Emile Gallé, traitée dans une calligraphie Art nouveau par Bastien Grelot, artiste en lettres, lors des JEMA 2014

Performance en direct lors des JEMA 2014

Performance en direct lors des JEMA 2014, par Stéphane Alfonsi atelier “Le Scriptôgramme” et Bastien Grelot.

L’expansion commerciale qui caractérise les deux dernières décennies du 19ème siècle est accompagnée d’un développement sans précédent de la publicité. Industries, magasins, spectacles, expositions… les besoins de s’afficher partout et beaucoup sont innombrables. Le perfectionnement des techniques d’impression, comme la reproduction photomécanique ou la lithographie à couleurs multiples facilitent et stimulent une production massive destinée à atteindre tout le monde, dans la rue comme à la maison. Nancy n’échappe pas à cette tendance à laquelle participent tous les artistes de l’Ecole de Nancy.

Henri Bergé, affiche pour la Maison d'Art Lorraine de Charles Fridrich, MEN. Cliché Studio Image

Henri Bergé, affiche pour la Maison d’Art Lorraine de Charles Fridrich, MEN. Cliché Studio Image

Nombreux sont les artistes qui fournissent alors des modèles d’affiches, tels Toulouse-Lautrec, Steinlen, Mucha à Paris,  ou Gruber, Prouvé et Martin à Nancy, sans pour autant avoir le sentiment de se consacrer à une activité secondaire et dégradante. Au contraire! Le dessin publicitaire  apparaît comme le symbole de l’abolition des genres artistiques majeurs ou mineurs, pour finalement consacrer l’œuvre d’un artiste et le faire passer à la postérité, comme ce fut le cas par exemple pour Jules Chéret (1836-1932). L’affiche est un support essentiel pour faire circuler massivement une esthétique nouvelle des formes, libres et souples, à l’image de la nature. L’influence japonaise y est prépondérante, en particulier dans le traitement des formes en aplats ou la disparition des fonds et l’emplacement de la lettre.

Jacques Gruber, affiche pour le 13ème concours de tir de Nancy. MEN. Cliché D. Boyer

Jacques Gruber, affiche pour le 13ème concours de tir de Nancy. MEN. Cliché D. Boyer

Tout l’art de la composition de ces images tient d’ailleurs dans la réussite de l’intégration du texte au motif. Pour cela, l’artiste comme l’imprimeur ne disposent au départ que d’un éventail réduit et limité de typographies, anciennes et démodées. La nécessité de renouveler la lettre devient urgente. Mais bien compliquée aussi. A la rigidité des caractères d’imprimerie, beaucoup préfèrent pour le titre central, la souplesse décorative d’une lettre inventée. La lettre dessinée se pare alors d’un mouvement ondulant, d’une certaine irrégularité dans la taille des lettres, qui rappellent la ligne courbe des tiges ou évoquent les silhouettes arrondies des modèles représentés. Les références et influences se juxtaposent: idéogrammes chinois, inscriptions japonaises, alphabet arabe, écritures médiévales…

Camille Martin, Affiche pour l'exposition d'art décoratif de 1894. MEN, Cliché C. Philippot

Camille Martin, Affiche pour l’exposition d’art décoratif de 1894. MEN, Cliché C. Philippot

La nécessité de faire figurer un texte d’information souvent volumineux, conduit les affichistes à hiérarchiser celui-ci, non seulement par son positionnement sur l’affiche, ou la taille de la police, mais également par le jeu d’opposition entre lettre dessinée et lettre imprimée. Les lettres souples, parfois même presque molles, sont volontiers associées à la valorisation des plaisirs (spectacles de cabaret, boissons, biscuits…) ,  tandis que les lettres carrées et bien formées, sont plutôt associées à des produits ou informations plus sérieux, qu’il faut retenir sans mal.

Jacques Gruber, affiche Merodak. MEN. Cliché D. Boyer

Jacques Gruber, affiche Merodak. MEN. Cliché D. Boyer

Ce goût de la lettre stylisée conduit des artistes comme Hector Guimard ou Emile Gallé à créer un alphabet personnalisé, qui deviendra leur marque. Les multiples formes de la signature d’Emile Gallé sont des déclinaisons d’un même principe de lettre, jouant sur les pleins et les vides, sur la longueur d’une jambe ou d’une barre, sur le doublement des consonnes, sur l’intégration d’un motif végétal… L’abondant usage du texte dans ses créations (citations gravées ou marquetées…) explique ce souci du détail graphique conçu comme un élément décoratif à part entière, ce qui le conduit même à déposer certains modèles de signatures. Vers 1900, Gallé se sert de cette calligraphie comme sa marque de fabrique reconnaissable entre toutes sur des imprimés et cartes publicitaires.

Emile Gallé, table Ma racine est au fond des bois, détail. MEN. Cliché D. Boyer

Emile Gallé, table Ma racine est au fond des bois, détail. MEN. Cliché D. Boyer

Hector Guimard apporta également un soin tout particulier à l’élaboration d’une calligraphie reflétant et intégrant totalement son travail. En utilisant ces lettres vivantes et asymétriques pour signaler l’entrée et la sortie de ses célèbres bouches de métro parisien, Guimard appliqua -à la lettre!- le principe d’unité décorative de l’Art nouveau. La recherche d’équilibre, d’expressivité, de force et de mouvement y est aussi présente que dans la conception d’un élément architectural…

Carte publicitaire de la société Damain à bar-le-Duc, MEN. Cliché D. Boyer

Carte publicitaire de la société Damain à Bar-le-Duc, MEN. Cliché D. Boyer

Dans cet engouement pour un art de la lettre moderne, le monde de l’imprimerie contribue largement à la diffusion et à la généralisation du style Art nouveau. Outre les revues ou catalogues commerciaux, il faut citer toute la production de petits imprimés, dits travaux de ville, que sont les faire-part, cartes de vœux, cartes de visite, menus, invitations, programmes, …. (On a pu en voir de nombreux exemples de la main de Jacques Gruber lors de l’exposition aux Galeries Poirel en 2011)

Papier à en-tête du Syndicat des Cultivateurs d'oignons à fleurs d'Ollioules. MEN. CLiché D. Boyer

Papier à en-tête du Syndicat des Cultivateurs d’oignons à fleurs d’Ollioules. MEN. Cliché D. Boyer

La fantaisie,  la fluidité, l’humour et même la sensualité qui définissent le style de la calligraphie Art nouveau ont largement contribué à faire de cet art l’un des symboles de cette époque. A l’image d’un mobilier ou d’une architecture qui petit à petit finissent par être victime de leurs excès, la lettre Art nouveau,  parfois illisible à force de volutes et de détails, disparaît avec la Belle Epoque. Elle fera quand même un surprenant retour dans les années 60, dans l’univers musical hippie-psychédélique !

 

Victor Prouvé, affiche pour la Brasserie de Vézelise. MEN, cliché Studio Image

Victor Prouvé, affiche pour la Brasserie de Vézelise. MEN, cliché Studio Image

Pour en savoir plus, consulter La lettre Art nouveau en France, catalogue de l’exposition présentée au musée d’Orsay en 1995, par Philippe Thiébaut.

Pour voir une sélection de célèbres affiches Art nouveau, visiter l’exposition Paris 1900. La ville Spectacle, actuellement au Musée du Petit Palais à Paris.

Derniers jours….

9 avril 2014
Florilège / Natures de l'Art nouveau, jusqu'au 13 avril 2014

Florilège / Natures de l’Art nouveau, jusqu’au 13 avril 2014

Hélas, il va bientôt falloir dire adieu aux deux expositions du Palais du Gouvernement…

Natures de l'Art nouveau et Florilège, pour quelques jours encore au Palais du Gouvernement

Natures de l’Art nouveau et Florilège, pour quelques jours encore au Palais du Gouvernement

Il vous reste quelques jours pour les découvrir et de nombreuses bonnes raisons de vous y rendre:

- parce que vous aimez l’Art nouveau
- parce que vous êtes curieux
- parce que c’est gratuit
- parce que samedi 12 et dimanche 13 avril, il y aura des surprises toute la journée!
- parce que – surtout- après ce sera trop tard!

Alors, notez dans votre agenda:
Samedi 12 et dimanche 13 avril:
- à 10h30: visites guidées des expos, 1.60 €
- à 10h30: Opération Trans Art nouveau Express pour les enfants à partir de 10 ans (un jeu de plateau rigolo, pour voyager à travers l’Europe…) – Gratuit, sur réservation au 03.83.40.14.86
- à 15h30: Opération Trans art nouveau Express, cette fois-ci pour les grands… qui aiment jouer! Gratuit, sur réservation au 03.83.40.14.86
- à partir de 14h15, et toutes les heures: visite guidée décalée et surprenante, avec la compagnie d’improvisation Crache-Texte – Gratuit, sans réservation

Les expositions sont ouvertes tous les jours jusqu’à dimanche 13 avril
De 10h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h00
Entrée LIBRE
Livret de jeu pour les enfants GRATUIT
Catalogue de l’exposition Florilège, 10 €

Pour visiter l’exposition Natures de l’Art nouveau, il vous faudra ensuite partir en Catalogne ou en Norvège! Alors, plus un instant à perdre… !

livret450

Philéas le petit botaniste fait visiter l’exposition aux petits…

Les Journées Européennes des Métiers d’Art

27 mars 2014

Samedi 5 et dimanche 6 avril prochains….

JEMA 2014

JEMA 2014

Comme l’an passé, les musées de Nancy participent aux Journées Européennes des Métiers d’Art en ouvrant leurs portes aux professionnels de ces métiers rares et passionnants. Il faudra donc venir au Palais du Gouvernement pour suivre les deux ateliers proposés pendant le week end:

- samedi de 10h à 12h30, puis de 14h à 18h, et dimanche de 14h à 18h: Stéphane Alfonsi de l’atelier “Le Scriptôgramme” propose une performance de calligraphie, avec l’artiste Bastien Grélot, et des ateliers d’initiation à la calligraphie, ouverts à tous.

Performance de l'atelier le Scriptôgramme

Performance de l’atelier le Scriptôgramme

 

Dimanche 6, de 10h30 à 11h45, Armelle Poyac, de l’atelier La Page, propose aux enfants de 7 à 11 ans de découvrir son métier: la restauration des papiers.
Voir ici!

Animations gratuites, sans réservation – dans la limite des places disponibles.
Palais du Gouvernement, place de la Carrière, Nancy

Derniers jours des expositions

Natures de l’Art nouveau et Florilège !!!
Entrée gratuite, jusqu’au 13 avril

 

Impatients…

21 mars 2014

… de découvrir la prochaine exposition du musée du Petit Palais à Paris…

Paris 1900. La ville spectacle
A partir du 2 avril

… et fiers d’y présenter plusieurs pièces des collections du musée de l’École de Nancy!

Paris 1900, la nouvelle exposition du musée du Petit Palais, à Paris

Paris 1900, la nouvelle exposition du musée du Petit Palais, à Paris

On pourra donc y retrouver La Nuit de Victor Prouvé ou encore des reliures de Camille Martin…

Paris – Nancy 1900, même combat?!

Victor Prouvé, coupe La Nuit. Nancy, MEN. Cliché C. Philippot

Victor Prouvé, coupe La Nuit. Nancy, MEN. Cliché C. Philippot

Des détails ici, ainsi que des informations sur la riche programmation de conférences et projections…

Les artistes de l’Ecole de Nancy et la Première Guerre Mondiale

17 mars 2014

A l’occasion des célébrations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, le musée de l’École de Nancy a sorti de ses réserves un ensemble captivant d’œuvres réalisées pendant et après la guerre par les artistes qui firent les beaux jours de l’association.

Affiche bd

L’association est dissoute alors que les premiers soldats sont mobilisés. Si la plupart des membres de l’École de Nancy sont trop âgés pour partir combattre, ce n’est pas le cas de leur main d’œuvre, immédiatement et massivement enrôlée. Les premières batailles se déroulent aux portes de Nancy… La guerre bouleverse toute la production artistique locale, nécessitant fermeture ou délocalisation des ateliers.

Pourtant, il faut survivre et même participer à l’effort de guerre. Les premiers croquis de  Louis Hestaux ou de Victor Prouvé témoignent avec consternation des destructions qui frappent les villages proches de Nancy. On croyait alors à un conflit express…

Louis Hestaux, village en ruines. MEN, cliché D. Boyer

Louis Hestaux, village en ruines. MEN, cliché D. Boyer

Prouvé met ensuite son art au service de l’éducation des populations civiles par le biais d’affiches, de diplômes, et même de bons points. Les établissements Gallé retrouvent l’élan de Gallé, disparu 10 ans plus tôt, en produisant des séries de verreries, pour certaines “parlantes”, évoquant les destructions ou la ligne bleue des Vosges, symbole des combats pour les territoires perdus.

Ets Gallé, vase Cathédrale de Reims. MEN. Cliché D. Boyer

Ets Gallé, vase Cathédrale de Reims. Collection particulière. Cliché D. Boyer

Enfin, à la fin de la guerre, la commémoration des sacrifices et l’éloge rendu aux héros des tranchées nécessitent la production de médailles et autres monuments symboliques. La reprise lente de l’activité des ateliers d’art nancéiens est, comme pour l’ensemble du pays, un passage forcé vers une autre époque, l’entrée réelle dans le 20ème siècle. Et la fin définitive d’un rêve d’union.

V. Prouvé, affiche Noël pour la Grande Paix qui vient. MEN. Cliché D. Boyer

V. Prouvé, affiche Noël pour la Grande Paix qui vient. MEN. Cliché D. Boyer

 

Exposition proposée dans la petite galerie du verre et au premier étage.
Du 19 mars au 29 juin
Œuvres de Victor Prouvé, Louis Hestaux, Louis Majorelle et des Etablissements Gallé., issues des collections du musée de l’Ecole de Nancy et de collections privées.

Petit journal d’exposition adulte et enfant, en français. Gratuit
Visites guidées de l’exposition les 27 mars, 25 avril et 24 mai à 16.30Tarif: 1,60 € + billet, sans réservation

Trans Art nouveau Express…

14 mars 2014

… certains se souviennent peut-être d’un jeu - et d’une chanson!- qui invitait à visiter l’Europe à bord du célèbre train Trans Europe Express… Et bien, en voici une version renouvelée, créée spécialement à l’occasion de l’exposition Natures de l’Art nouveau: le TRANS ART NOUVEAU EXPRESS !

Votre mission: rallier par le train (ou l’avion) les villes mentionnées sur votre carte itinéraire (de Glasgow à Riga, de Barcelone à La Havane, de Nancy à Aveiro…) pour en ramener de précieux souvenirs, gagnés grâce à votre sagacité, votre logique et votre bonne étoile… car le parcours est semé d’embûches et nombreux sont ceux qui se retrouvent bloqués par une grève de train ou détroussés par un concurrent plus chanceux!

Qui sera le premier arrivé?

Qui sera le premier arrivé?

Pour jouer, inscrivez-vous vite auprès du service des publics,
Deux séances au choix: Samedi 22 ou dimanche 23 mars, entre 10h et 12h
Au Palais du Gouvernement, place de la Carrière à Nancy
Gratuit – A partir de 10 ans…

Réservations: 03.83.17.86.77 et servicedespublics-musees@nancy.fr

Dans le cadre du Week end Télérama, rendez-vous aussi dimanche 23 mars au musée de l’École de Nancy, de 16.30 à 18.00 pour une visite en compagnie de Valérie THOMAS, conservateur du musée, sur le thème: “Le musée de l’École de Nancy, une collection à enrichir et à développer”

Gratuit pour les porteurs du Pass Télérama, sur réservation auprès du service des publics.

Week end Télérama 2014

Week end Télérama 2014

Sortie ciné…

12 mars 2014

Aujourd’hui sort dans les salles, le film tourné à la villa Majorelle:  L’étrange couleur des larmes de ton corps..  Ambiance 1900 et suspens étouffant… Ce film s’adresse aux amateurs de (grand) frisson… Ames sensibles, s’abstenir!

Saurez-vous reconnaître la villa???

Affiche stylée 1900...

Affiche stylée 1900…

 

Hommage aux femmes!

8 mars 2014

Malgré des statuts prévoyant l’ouverture de l’adhésion à l’Ecole de Nancy aux femmes, la parité n’existait pas en 1901, c’est un fait avéré! Sans aucune femme membre de l’association, il n’est donc pas aisé de leur rendre hommage en ce jour qui leur est dédié!

Plus qu’une ségrégation sexiste, c’est davantage l’état de la société d’avant 14 qui condamne les femmes, à Nancy comme ailleurs, aux rôles d’épouse discrète et de mère aimante. Si les milieux intellectuels et cultivés reconnaissent leurs qualités et capacités, les femmes artistes restent bien rares et sont peu encouragées. Leur indépendance distille plutôt une odeur de souffre, synonyme de danger…  A moins d’être veuve ou de rester dans l’anonymat.

 

V. Prouvé, portrait d'Henriette Gallé avec ses deux filles. MEN. Cliché Studio Image

V. Prouvé, portrait d’Henriette Gallé avec ses deux filles. MEN. Cliché Studio Image

Dans le domaine de l’inspiration, les artistes de l’École de Nancy font un usage très limité de la figure féminine. Et quand il le font, ils apparaissent très conservateurs: immanquablement la femme est soit nourricière, soit tentatrice et voluptueuse.

Victor Prouvé, coffret la Parure, détail. MEN, cliché Studio Image

Victor Prouvé, coffret la Parure, détail. MEN, cliché Studio Image

Pourtant, il serait faux de taxer ces artistes de misogynie primaire. Après son mariage, Victor Prouvé ne cesse de rendre hommage à sa femme Marie. Certes ces images célèbrent le bonheur conjugal et les joies de la maternité, mais elles évoquent aussi le rôle essentiel de sa compagne dans l’évolution de sa carrière. Une photo ancienne témoigne d’ailleurs de sa mise à contribution lors de la réalisation du décor de la salle à manger Masson. Marie Prouvé y pratique la couture, occupation par excellence réservée aux femmes, mais, au moins aujourd’hui, nous préférons y voir le fruit d’une collaboration confiante entre l’artiste et sa muse.

Victor et Marie Prouvé. Album Poiré. MEN

Victor et Marie Prouvé. Album Poiré. MEN

La forte personnalité d’Henriette Gallé est également sous-jacente dans l’œuvre de son mari, non comme muse ou modèle, mais bien plutôt comme compagnon de lutte. Henriette Grimm est issue d’une famille alsacienne républicaine et progressiste. L’une de ses cousines, Mathilde Roederer, membre de l’Internationale, est mariée à un ancien communard, Charles Keller. Femme de conviction, elle s’engage avec virulence aux côtés de son mari dans l’Affaire Dreyfus, et correspond avec Zola ou Reinach. Dans une lettre datée de 1900 et adressée au Capitaine Dreyfus et à son épouse, Gallé parle au nom de “Mr et Mme Gallé” pour leur présenter “l’hommage de profonde sympathie qui leur est dû”. En 1904, c’est elle qui reprend la direction d’une entreprise dans laquelle elle a toujours été impliquée. Le commerce et les finances, si pesants pour Gallé, sont les domaines d’Henriette. Grâce à cette expertise, elle parvient à maintenir l’activité, en opérant des choix drastiques. Si la poésie disparaît quelque peu de la production, la persévérance d’Henriette Gallé inscrit dans le temps le style “Gallé”.

Henriette Gallé. Fonds Reisch, MEN. inv 2121.2.5.49, détail

Henriette Gallé. Fonds Reisch, MEN. inv 2121.2.5.49, détail

C’est d’ailleurs chez Gallé que l’on trouve la seule trace d’une collaboratrice féminine. Rose Wild signe à côté du maître le vase Erable sycomore. Formée au dessin à l’Ecole régionale des beaux arts, Rose Wild rejoint les ateliers Gallé sans doute vers 1898. La même année, elle remporte le deuxième prix du concours organisé par le comité des dames de l’Union centrale des arts décoratifs, puis une médaille de bronze à l’Exposition Universelle de 1900. Douée mais fragile mentalement, Rose Wild se suicide en 1903. Elle acquiert ainsi une célébrité et une reconnaissance qui soulignent cruellement une exception et l’absence de place accordée aux artistes féminines dans les ateliers nancéiens.

Rose Wild. MEN

Rose Wild. MEN

Le concours de broderie organisé par l’École de Nancy, sous la présidence de Victor Prouvé sert surtout à démontrer le succès des arts appliqués à l’industrie, plus qu’à honorer une profession éminemment féminine. Que sait-on de celles qui ont brodé avec une délicatesse infinie les motifs de la robe “Bords de rivière au printemps”?

 

V. Prouvé et F. Courteix, robe Bords de rivière au printemps, MEN. Cliché C. Philippot

V. Prouvé et F. Courteix, robe Bords de rivière au printemps, MEN. Cliché C. Philippot

Publicité pour la robe de V. Prouvé et F. Courteix, MEN.

Publicité pour la robe de V. Prouvé et F. Courteix, MEN.